Ville de Fécamp

Ville du Domaine Royal Normand
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
matouminou

avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Age : 53
Localisation : FECAMP
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Jeu 5 Nov - 23:13

Elle vit Horloger courir vers elle, lui prendre le visage dans ses mains et lui dire:

"Que se passe-t-il, chérie?"


Elle le regarda, et contenant ses larmes, elle lui dit d'une petite voix:

Deedee...elle...elle a été gravement blessée sur la route...elle allait rejoindre son unité....elle est entre la vie et la mort....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horloger

avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Fécamp
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Sam 7 Nov - 20:31

Horloger écouta sa femme lui dire:

Citation :
Deedee...elle...elle a été gravement blessée sur la route...elle allait rejoindre son unité....elle est entre la vie et la mort....

Son visage s'assombrit; il se mit à réfléchir rapidement. Deedee était toujours dévouée et prête à rendre service,et d'un grand courage. Nul doute qu'elle n'avait écouté que celui-ci, pour se porter au-devant de l'ennemi.

Il regarda Matou, et lui dit:

"Est-ce qu'on sait qui l'a attaquée? et est-ce que tu sais où elle est, actuellement, chérie?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matouminou

avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Age : 53
Localisation : FECAMP
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Sam 7 Nov - 20:45

On l'a transportée chez elle, ici, à Fécamp. C'était la meilleure solution...D'ailleurs, c'est sa voisine Angèle qui me prévient, elle ajoute que Deedee me réclame...Ohhh...chéri, j'ai si peur...

Matou se serra contre son mari en tremblant. Deedee en avait déjà tellement subie. Plus d'une fois, elle avait été meurtrie par la vie. Vaillamment, elle avait, à chaque fois, redressé la tête. Y parviendrait-elle encore une fois? Pourquoi, le bonheur la fuyait-il ainsi, alors qu'elle semblait avoir retrouvé gout à la vie entre le petit Erwan et Jason, son compagnon. Elle ne put s'empêcher de s'écrier:


Erwan!! Il ne faut surtout pas l'inquiéter!! Nous devons faire bonne figure...Je vais me préparer et aller voir Deedee. Mon coeur, peux-tu garder Guillaume? Sinon, je le déposerai chez Yseult au passage. de toute façon, je ne serai pas longue. Je veux juste avoir plus de nouvelles et...la voir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horloger

avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Fécamp
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Mar 10 Nov - 20:41

Horloger prit sa femme dans ses bras, tentant de la calmer. Elle était sous le coup de l'émotion, mais gardait l'esprit vif, ne perdant pas de vue les priorités.

Citation :
Erwan!! Il ne faut surtout pas l'inquiéter!! Nous devons faire bonne figure...Je vais me préparer et aller voir Deedee. Mon coeur, peux-tu garder Guillaume? Sinon, je le déposerai chez Yseult au passage. de toute façon, je ne serai pas longue. Je veux juste avoir plus de nouvelles et...la voir!

Horloger lui passa les mains sur les épaules, et lui répondit:

"Ne t'inquiète de rien, chérie. Je vais m'occuper de Guillaume, et d'Erwan. Si celui-ci me demande où tu es allée, je lui dirai que tu avais à faire une course urgente. Ne te tracasse pas!"

Horloger alla vite récupérer le couffin de Guillaume. Le bois attendrait; de toute façon, ils en avaient encore d'avance. Horloger et Matou entrèrent chez eux, et se posèrent un instant, le temps que Matou n'oublie rien. Elle ne partait pas longtemps, mais il n'était pas question d'oublier quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matouminou

avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Age : 53
Localisation : FECAMP
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Sam 14 Nov - 22:29

Matou s'était enveloppée dans sa cape, elle avait veillé à ce que le bébé dorme. En principe il réclamerait la prochaine tétée dans trois ou quatre heures, elle serait largement rentrée. Horloger lui assura qu'il s'occuperait de tout.
Elle avait couru plus qu'elle n'avait marché, la peur au ventre et le chagrin sur le visage. Elle redoutait ce qu'elle allait trouver.
Arrivée chez Deedee, elle toqua à la porte. C'est la voisine Angèle qui vint lui ouvrir. Elle avait les yeux rouges. Elle salua Matou et ne dit rien d'autre que:


- si c'est pas malheureux....Aristote est bien cruel.....


Elle l'amena jusqu'à la chambre et s'effaça devant elle. Matou poussa doucement la porte, il y avait là deux personnes, l'une d'entre elles portait le costume d'infirmière. Elles se saluèrent d'un hochement de la tête. Les yeux de Matou se posèrent sur le lit et elle pâlit. Deedee était méconnaissable, on avait l'impression qu'elle avait été battue à mort. Elle avait les yeux fermés. Matou retint un cri et avança comme une somnambule vers le lit. L'infirmière lui saisit doucement le bras. Matou tenta de se dégager, des larmes plein les yeux. Puis, elle se tourna vers la femme et balbutia:

- Mais que lui ont-ils fait?

Elle lui expliqua qu'elle avait été rossée, et laissée pour morte. Mais que les meurtrissures et les plaies sur le visage et sur le corps disparaitraient vite. Elle n'avait rien de casser. En revanche, c'est à l'intérieur que le mal avait été le plus intense. Sans détour, elle lui annonça que Deedee avait perdu son bébé. Matou chancela, et étouffa un gémissement.

- Souffre-t-elle?
réussit-elle à murmurer.

L'infirmière secoua la tête en disant qu'on lui avait administré une potion qui endormait les douleurs. Elle ajouta que Matou pouvait rester mais pas très longtemps.
La jeune femme s'approcha de sa filleule et doucement lui prit la main. Elle ne savait pas si elle l'entendait mais elle lui chuchota:


- Je suis là Deedee...je suis près de toi...Horlo et les enfants t'embrassent...je...je...

Elle ne put continuer, les mots s'étranglèrent dans sa gorge. Elle serra encore une fois la pauvre main abandonnée, puis la lâcha.
Elle sortit de la chambre sans se retourner, Angèle l'attendait, elle se jeta dans ses bras et se mit à sangloter. Angèle la rassura et la fit s'installer dans la cuisine. Elle lui servit un verre de calva. Matou l'avala sans l'apprécier. Cela lui apporta un peu de chaleur, cependant.
Matou se leva au bout d'un moment et promit qu'elle reviendrait.
Elle attendrait pour amener Erwan voir sa maman. En attendant, il resterait auprès d'eux.
Une petite pluie tombait maintenant. Elle frissonna et pressa le pas. Elle fut heureuse de pousser la porte de la maison.
Le feu pétillait dans la cheminée, dispensant une douce chaleur qu'elle apprécia. Dans son couffin, Guillaume dormait toujours. Elle rejoignit Horlo qui leva la tête vers elle d'un air interrogateur. Elle se blottit dans ses bras et en pleurant, elle lui raconta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horloger

avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Fécamp
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Mer 18 Nov - 19:15

Horloger prit sa femme dans ses bras. Elle pleurait; nul doute qu'elle avait dû voir Deedee bien affaiblie, et bien diminuée, pour qu'elle craque ainsi. Horlo la laissa raconter ce qu'elle avait vu, essuyant ses larmes, puis, quand elle eut terminé, il dit:

"Bon, mon cœur. C'est certain que Deedee est très affaiblie, et qu'elle est passée bien près de la mort. Cependant, elle est entre les mains de gens compétents, et nul doute que, de jour en jour, elle va reprendre des forces. Nous prierons ce soir pour qu'Aristote lui donne la force, chaque jour, d'aller mieux."

Horlo sourit à sa femme, tentant de la soulager ainsi de ce qu'elle avait vu. Puis il ajouta:

"Est-ce qu'il est possible de lui rendre visite? Si tu veux, nous pourrions y aller ensemble, mais je voudrais être certain que cela ne la fatiguera pas. Est-ce que l'infirmière, sur place, t'a donné des consignes, chérie?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rody

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Jeu 19 Nov - 19:04

Rody avait promis à Mahaut de passer la chercher chez la nourrice après sa journée d’école et c’est donc en courant qu’il avait quitté ses copains sans même prendre le temps de rentrer chez lui. Il savait la petite fille du genre impatiente, et encore plus quand elle se trouvait avec Erwan.

Courant dans les rues, sautant par-dessus les flaques d’eau, Rody était arrivé essouffler chez la nourrice et récupéra les deux bambins heureux de rentrer chez eux, et surtout satisfait a l’idée de pouvoir jouer avec lui.

Tout au long du trajet, Mahaut lui raconter sa journée, ses jeux avec la fille de la nourrice mais surtout les bêtises qu’Erwan avait fait et bien entendu celui-ci les démentait à chaque fois… le garçonnet avait bien du mal à les calmer et surtout les empêcher de se disputer. Erwan n’était pas le dernier a chercher la bagarre, a croire que cela lui faisait plaisir de provoquer les plus grand que lui…

*Et ben il a un sacrée caractère quand même… Sa maman doit pas s’ennuyer avec lui…* pensa Rody en retenant tant bien que mal un louveteau excité.

-Tu sais Rody ? Ben j’espère que mon petit frère sera pas comme lui en grandissant, parce que sinon je viens habiter chez toi… pfff quel pot de colle ce nain !
Déclara Mahaut en faisant bien attention de ne pas salir sa robe dans les flaques d’eau. Contrairement a Erwan qui sautait comme un fou de flaque en flaque.

-Z’ai tout entendu !!! ze le dirait à manaine ! Tu vas voir ! Répondit-il en revenant vers les deux enfants, trempé et couvert de boue.
-Même pas cap ! en plus tu va te faire gronder ! t’es tout sale
-Non !
-Si !
-Du calme… du calme…
essayait d’intervenir Rody, qui n’avait qu’une envie d’éclater de rire…

Le chemin, pourtant pas long, lui parut une éternité cette fois, mais la maison pointa son nez au détour d’une rue et soulager il poussa la porte de la maison.

Matou était là, Horloger aussi, mais le gamin remarqua tout de suite que quelque chose n’allait pas. Matou avait les yeux rouges, et Horloger paraissait inquiet. Rody fronça les sourcils en les regardant.


-Coucou ! Nous voilà ! Déclara-t-il, n’osant pas demander ce qu’il se passait. Mahaut et Erwan était là et peut être que Matou et Horloger ne voudrait pas en discuter devant eux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horloger

avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Fécamp
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Sam 21 Nov - 21:03

Matou et Horlo étaient soucieux. Ce qui était arrivé à Deedee était bien inquiétant, mais, d'un autre côté, ils savaient tous deux qu'elle était dans de bonnes mains. Sa voisine était infirmière, une chance; aussi Horlo tentait de relativiser, tout en rassurant Matou.

"Tu sais, chérie, Deedee est de constitution robuste. Elle est parfaitement soignée, sur place. Maintenant, il nous reste à prier Aristote, et..."

Il fut interrompu par l'entrée des enfants, Rody en tête. Les enfants avaient certainement fait un détour à travers les ruelles boueuses de Fécamp, à en juger par l'état d'Erwan.

Rody a écrit:
Coucou ! Nous voilà !

Horlo sourit à Rody, et se leva pour aller lui ébouriffer les cheveux. Le gamin savait que c'était une marque d'affection, depuis la forge. Puis Horlo fit un bisou à Erwan, et souleva Mahaut dans ses bras, pour lui faire un bisou. Puis il la reposa, et dit:

"Erwan, je crois qu'il va falloir te changer! heureusement que ta maman nous a laissé des affaires pour toi!"

Il coula ensuite un regard à Matou, tout en enlevant le mantel de Mahaut, et les vestes des deux garçonnets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matouminou

avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Age : 53
Localisation : FECAMP
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Mar 24 Nov - 14:56

PLUSIEURS SEMAINES PLUS TARD

Depuis ce fameux jour où ils avaient appris ce qui avait frappé Deedee, la vie avait repris son cours. Ils s'étaient efforcés de paraitre enjoués et confiants devant les enfants et plus particulièrement avec Erwan. Après s'être concertés et en accord avec Deedee, ils lui avaient tout de même dit que sa maman s'était fait un peu mal et qu'elle devait se reposer. Les premiers temps, Matou allait tous les jours voir Deedee. Souvent, la jeune femme ne la reconnaissait pas, ou trop épuisée pour parler, la regardait un peu perdue. Une fois ou l'autre Horloger l'avait accompagnée.
Puis, à force de soins et grâce à l'amour de son compagnon et à l'affection de son entourage, Deedee avait réappris à sourire. Les forces lui revenaient lentement. Elle put écrire de longues lettres à son fils que Matou lui lisait. Mahaut avait montré à Erwan comment faire des fleurs et des papillons. C'est ainsi qu'il communiquait avec sa maman. Il disait à Matou:


Mayaine..écris pour Erwan...te dis moi ce que ze veux dire à ma Manou.

En souriant, Matou prenait sa plume et écrivait. Même si les propos d'Erwan étaient parfois décousus, il passait de ce qu'il avait mangé le matin à la collection de fourmis qu'il avait commencé, au grand dam de Matou, qui en retrouvait partout, la jeune femme, cependant, écrivait tout.
Puis, Erwan dessinait. Mahaut rajoutait quelques coeurs ayant décrété que, décidément, les garçons ne savaient pas dessiner ce genre de chose.
Matou apportait le parchemin à Deede qui retrouvait son sourire en le lisant. Elle ne restait guère bien longtemps car Deedee se fatiguait vite.
Au bout de quelques semaines, Deedee put se lever et faire quelques pas, soutenue par Matou, dans le jardin. Elle avait fermé les yeux, inspiré profondément et des larmes avaient coulé sur ses joues. Matou lui avait pressé le bras, sans rien dire. L'émotion lui nouait la gorge.
Ce jour là, Deedee avait demandé à Matou de venir la prochaine fois avec Erwan. Matou avait hoché la tête, imaginant la joie de l'enfant qui, souvent, réclamait sa mère.
Bien qu'elle soit très occupée avec son nouveau-né,qui était un bébé tranquille et de bonne humeur dès lors qu'il était rassasié, Matou avait toujours veillé à apporter à Erwan, toute l'affection dont il avait besoin. Et même si le louveteau faisait le dur, elle savait qu'il n'était encore qu'un tout petit garçon. De son côté, Mahaut avait bien compris la détresse masquée de Erwan, et l'air de rien, elle aussi, veillait sur lui.


Horloger avait repris le chemin du Conseil Ducal, en gardant sa fonction de procureur. Parfois, cela le retenait jusque tard la nuit, mais il faisiat son possible pour être présent. Souvent sur son temps libre, il avait emmené Mahaut et Erwan à la plage pour leur montrer les barques et les poissons pêchés par les pêcheurs. Il avait même à plusieurs reprises emmené Erwan à la forge.
La nourrice avait aussi accepté de prendre Erwan, permettant à Matou de gérer le mieux possible la mairie.

La vie s'était organisée ainsi. De temps en temps, un petit grain de sable venait perturber cette organisation, comme cette fois où Matou avait oublié d'aller chercher les enfants chez la nourrice. C'est en rentrant à la maison qu'elle s'en était souvenue. Heureusement la nourrice ne lui en avait pas voulu.

Depuis que Deedee allait mieux, Matou avait accompagné Erwan pour la voir. La première fois les retrouvailles avaient été très émouvante. Le louveteau avait pleuré sa joie de revoir sa maman, se libérant de toutes les angoisses qu'il avait certainement gardées en lui. Deedee était en larme et Matou aussi.


- Quel tableau nous offrons!!...avait-elle dit en souriant à travers ses larmes, puis, elle les avait laissés se retrouver.
A plusieurs reprises, elle avait déposé le garçonnet pour passer quelques heures avec Deedee, persuadée que cela accélérait la guérison de la jeune femme. Et , en effet, Deedee avait reprit des couleurs, son regard pétillait de gaieté. Doucement, le spectre de cette terrible aventure, s'éloignait.

Arriva le jour où elle put reprendre sa fonction de sergente. Matou sut ce jour là qu'Erwan allait rentrer chez lui. C'est un sentiment étrange qui l'envahit à ce moment là: joie de savoir qu'Erwan et Deedee allaient reprendre une vie de famille normale, et la peine de devoir se séparer de son petit filleul qui avait pris une place énorme dans leur vie. Cependant, Matou savait qu'il en était ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Jeu 26 Nov - 17:37

Bien du temps s’était écoulé depuis qu’Erwan était arrivé chez sa marraine. Il avait d’abord penser que sa maman reviendrait très vite, qu’il retournerait chez lui avec elle et son Panou et que tout serait comme avant, loin des voyages, des chemins poussiéreux et des soldats bruyant. Mais rien ne s’était passé comme prévu.

Sa marraine lui avait annoncé un jour que sa maman s’était fait mal, et qu’elle devait se reposer, mais bizarrement, le louveteau avait senti qu’il s’était passé quelque chose de plus grave que cela. Mais personne ne lui avait dit quoi que ce soit. Il savait juste que Manou était à la maison, mais bien trop fatiguée pour le voir encore.

Il s’était d’abord senti abandonné, et une profonde colère l’avait envahi. Et malgré son petit âge, il en avait fait voir de toutes les couleurs aux personnes qui l’entouraient. Et en particulier a Mahaut. Et puis au fur et a mesure des jours, a force de tendresse de sa marraine il avait finit par se calmer, posant de plus en plus de question. Il demandait à sa marraine d’écrire pour sa maman, de lui donner des nouvelles et attendait impatiemment le moment où il pourrait la voir.

Quand ce jour arriva enfin, Erwan s’était senti déborder de bonheur. Jamais il n’avait été aussi heureux sa Manou enfin ! Et même si cela n’avait pas duré longtemps il l’avait vu, et il retournerait la voir.

Et puis un jour, enfin… Sa marraine lui annonça que Deedee viendrait le chercher.


-Manaine ! Manaine ! C’est aujourd’hui qu’elle vient Manou ? Dis ? C’est aujourdi ? Elle va venir avec Panou ? Elle va venir bientôt ?

Le louveteau n’arrêtait pas de poser des questions, courant dans toute la maison comme un fou.
-Mahaut ! Mahaut ! Elle va venir aujourdi ma manou ! Je vais voir Manou ! Je vais voir Manou ! répétait-il à longueur de temps au grand désespoir de la fillette. Jusqu’à ce que fatiguer de courir, le louveteau s’en retourna tout près de sa maraine qui tenait le bébé dans ses bras.
Curieux le louveteau regardait le bébé, caressant les petits pieds.


-Dis Manou ? Tu crois que j’aurais un petit frère ma aussi ? Tu crois que Manou va m’en acheter un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahaut

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Jeu 26 Nov - 19:16

Mahaut s'amusait à habiller sa poupée et bien sur, celle-ci faisait la récalcitrante. Donc Mahaut bougonnait:

- mais pourquoi tu veux pas mettre ce vêtement? Une si jolie robe...vraiment, t'es pas raisonnable....comment ça tu veux des braies?...une jolie petite fille comme toi porte une belle nouppelande


Elle jeta un oeil sur le nain qui faisant le fou en courant partout. Cependant, elle le comprenait, il allait revoir sa maman. Elle n'était pas mécontente du reste, devoir, en même temps, supporter un nain qui prenait une partie de l'attention de sa maman et un petit frère qui prenait le reste, elle trouvait ça un peu pesant. Cependant, elle ne disait trop rien, le bébé dormait beaucoup et Erwan, elle l'aimait bien au fond.
Elle poussa un petit cri en entendant le craquement du tissu:


ahhh! mais c'est pas vrai, elle me rendra folle...puisque c'est comme ça, au piquet, demoiselle!

Et sans ménagement la poupée se retrouva dans un coin en pénitence.
Mahaut soupira et s'approcha de sa maman qui tenait Guillaume sur ses genoux. C'est alors qu'elle entendit le petit garçon lui dire:


Tu crois que j’aurais un petit frère ma aussi ? Tu crois que Manou va m’en acheter un ?


Allons bon, voilà maintenant qu'il pensait que les bébés ça s'achetait! Cependant, c'était bien dommage qu'il n'en fut pas ainsi, elle aurait alors persuadé son papa de reprendre des moutons ou d'acheter un chien.
Soudain, elle eut une idée:


Mais Erwan...pas besoin que ta maman en achète un!! regarde, on va te prêter un peu Guillaume....


Puis, elle se tourna vers sa Matou:

Hein, maman chérie? tu seras moins fatiguée ainsi, et Guillaume et Erwan s'entendront très bien....on pourrait les appeler Dormeur et Simplet....

MAHAUT!!!


La voix de Matou claqua comme un coup de fouet faisant sursauter Guillaume qui se mit à pleurer. Mahaut prit un air innocent et poussant jusqu'au bout la provocation, elle rectifia:

D'accord, d'accord, on appellera Erwan.... Joyeux!!

Cependant, elle se tint à bonne distance de sa mère, sentant qu'elle avait été un peu loin, du reste, le regard noir que Matou posait sur elle ne laissait rien envisager de bon. Elle fit la moue et laissa tomber:

Pardon...

Erwan la regardait bouche bée. Elle s'approcha de lui et lui fit une bise, puis elle avança vers sa mère et en baissant la tête lui dit:


Excuse moi maman...bien sur que je ne veux pas donner Guillaume....mais bon...faut lui expliquer à Erwan que les bébés ça s'achète pas....et pi tu fais pleurer Guillaume en prenant la grosse voix....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matouminou

avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Age : 53
Localisation : FECAMP
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Dim 29 Nov - 23:02

Ce matin là, tandis que Matou aidait Erwan à s'habiller, elle lui annonça que c'était aujourd'hui que sa maman viendrait le chercher. Il avait laissé éclater sa joie et elle l'avait regardé en souriant. Il avait grandi en quelques semaines et elle avait du reprendre certains de ses vêtements. Elle lui avait même acheté une nouvelle chemise assez épaisse pour qu'il ait bien chaud ainsi qu'une paire de braies. Ce sont ces vêtements là, du reste, qu'il avait choisi de mettre pour ce jour exceptionnel.
Le premier repas de la journée avait été tumultueux. Erwan ne tenait pas en place et faisait la navette entre sa chaise et la fenêtre. A la fin, Horloger lui avait demandé de rester à table, et de finir ses tartines de miel. Si l'on toquait à la porte, ce serait le petit garçon qui irait ouvrir, lui avait-il promis.
Mahaut avait renversé son verre de lait en voulant se servir. Quant à Guillaume, sentant surement que quelque chose se passait, il avait tout bonnement refusé son biberon, ce qui n'était jamais arrivé jusqu'à présent. Matou n'en fut pas plus inquiète, elle le lui proposerait de nouveau un peu plus tard.
Horloger avait préparé sa besace. Il avait un dossier en cours et devait aller assez tôt au tribunal, cependant, il serait de retour avant la fin de la mâtinée.
Après avoir rangé et nettoyé la table, Matou avait profité que Guillaume se soit rendormi pour préparer toutes les affaires de Erwan. Il y en avait...hormis les vêtements, s'étaient rajoutés des soldats de plomb, une collection de galets récupérés sur la plage., quelques fleurs séchés dans une petite boite, et une patte de lapin qu'il avait récupéré chez leur voisin, un vieux paysan qui s'était pris d'affection pour le garçonnet. Matou avait regardé cette patte avec horreur, tentant de persuader Erwan que ce n'était pas si propre que ça et que ça risquait d'attirer les fourmis.


Mais non, manaine, c'est pour avoir de la chance...et pi, les fourmis c'est zentil, tu sais...et regarde, elle est toute douce...

Matou connaissait son filleul, elle savait qu'il n'en démordrait pas, elle lui avait laissé son nouveau trésor.

Les affaires rangées, Mahaut s'était mise à jouer à la poupée tandis que Erwan, tel un chien fou, gambadait dans la maison, s'arrêtant devant elle de temps en temps pour lui dire:


-Mahaut ! Mahaut ! Elle va venir aujourdi ma manou ! Je vais voir Manou ! Je vais voir Manou

Mahaut avait hoché la tête, sans cesser de jouer. Matou l'avait vu soupirer mais, cependant, elle n'avait rien dit.
Puis Guillaume s'était réveillé et il avait accepté de boire son biberon. Erwan, sans doute fatigué, était venu se collait contre elle et en regardant le bébé avait lâché:


-Dis Matou ? Tu crois que j’aurais un petit frère ma aussi ? Tu crois que Manou va m’en acheter un ?


Matou avait pâli puis dégluti, cherchant une réponse à cette question. Elle repassa dans sa tête cette fameuse nuit où Deedee avait perdu son bébé. Elle allait répondre quand Mahaut la devança, lui lançant, moqueuse:



Mais Erwan...pas besoin que ta maman en achète un!! regarde, on va te prêter un peu Guillaume....

la fillette poursuivit, cette fois-ci en s'adressant à elle et en lui disant qu'ainsi elle serait moins fatiguée. Elle la reprit vertement. Guillaume se mit à pleurer. Erwan avait perdu sa langue. Mahaut insista, et eut de la chance que Matou soit encombré de Guillaume et du biberon. Du reste, Mahaut sentit qu'elle était allée trop loin et présenta ses excuses.
Matou acquiesça et tout en berçant Guillaume pour le calmer, elle répondit à Erwan:


Les bébés ne s'achètent pas. Un jour, mon chéri, tu auras un petit frère ou une petite soeur...tout simplement parce que Jason et ta maman l'auront voulu très fort...Mais, il faut être patient parce que...


On toqua à la porte, elle n'acheva pas sa phrase. Déjà Erwan, suivi de Mahaut, s'était précipité et ouvrait la porte en grand.
Matou n'entendit qu'un mot:


MAMAN!!!!!


Dernière édition par matouminou le Lun 30 Nov - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deedee



Féminin Nombre de messages : 144
Age : 30
Localisation : N'importe où, mais loin...
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Lun 30 Nov - 17:54

Le soleil avait chassé les nuages gris et chargés de pluies qui s’étaient abattu sur la Normandie depuis quelque temps. La journée se prêtait bien, et Deedee rayonnait enfin. Aujourd’hui était un grand jour… Elle allait enfin chercher son louveteau.

Que le temps lui avait parut long depuis le jour ou elle lui avait dit au revoir sur le pas de la porte, lui promettant de revenir bien vite… Elle était revenue oui… Mais dans quel état… Depuis combien de temps le louveteau avait du rester sa marraine ? ? Quelque semaine ? Quelque mois ? Deedee ne savait plus. Elle savait juste… juste que cela faisait trop trop longtemps…
Aussi s’était-elle lever de bonne heure, bien décider a mettre la maison en ordre et faire quelque petit plat délicieux pour accueillir son louveteau.

Elle était encore faible et souvent fatiguée, mais les forces lui revenaient chaque jour un petit peu. Jason passait beaucoup plus de temps auprès d’elle désormais, culpabilisant encore de ce qui s’était passé. Et même si elle avait eu beau lui dire et lui répéter qu’elle était seul responsable dans cette triste aventure, elle savait et comprenait ce que pouvait ressentir son compagnon. Deedee essayait donc le plus possible de faire comme si tout allait bien… au mieux… Gardant le sourire même quand les souvenir lui faisaient trop mal.
Un autre enfant viendrait... Elle était sûre… Elle donnerait un enfant a son compagnon il ne pouvait pas en être autrement…

La tarte était prête, le panier garni et dans la maison tout était fin prêt pour accueillir Erwan. Deedee s’empressa alors de mettre sa cape, prendre son panier, et boitillant encore un peu elle avait prit la route jusqu'à la maison de Matou.

Comment réagirait le garçonnet en la voyant ? Jusque là il avait toujours été heureux de la revoir, mais en sachant qu’il allait rentrer dans sa maison, retrouver son lit ses jouets et son « panou » ? Serait-il content ? Voudrait-il la suivre ? Il y avait tellement longtemps qu’il était chez sa marraine maintenant… Deedee se posait moult question, Erwan était encore si jeune… et pourtant il avait déjà traversé de nombreuses tempêtes lui aussi… il avait besoin d’un peu de stabilité et malheureusement ce n’était pas avec les idées saugrenus de sa mère que cela s’arrangerait…

*Je devrais peut être songé à prendre une gouvernante…* Songeais alors Deedee, tandis que la maison se dessinait devant ses yeux.

Respirant à fond, légèrement angoissée, elle frappa à la porte et n’attendis pas très longtemps avant de voir deux petites tête ouvrir la porte à la volé, suivit d’un « MAMAN !!! » bien sonore.
Tout se passa très vite alors, Deedee posa rapidement son panier, ouvrant ses deux bras juste au moment ou Erwan se jeta dedans.

Elle l’embrassa alors, encore et encore n’étant jamais rassasié de ses câlins et ses petits baisers. Son louveteau l’attendait, il n’y avait pas de doute.

-Bonjour mon louveteau ! Bonjour mon cœur… mon bébé… murmurait la jeune femme la voix tremblante par l’émotion, avant de se relever péniblement le garçonnet dans les bras.
Elle savait qu’elle n’avait pas encore le droit de porter, pas le droit de faire de gros effort, mais il y avait tellement longtemps qu’elle n’avait pas eu le loisir d’avoir son louveteau dans les bras, qu’aujourd’hui elle en oubliait tout.

Elle vit alors arriver Matou, Guillaume dans les bras. Deedee eut un petit pincement au cœur, mais lui adressa un sourire chaleureux.


-Bonjour Matou. Ca y est, je suis enfin venue… Désolée d’arriver si tard, mais je voulais tout préparer avant de venir. Tu vas bien ? Lui demanda-t-elle en serrant son fils dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horloger

avatar

Masculin Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Fécamp
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Mar 1 Déc - 2:20

Horloger avait passé la journée à la forge. Il avait reçu une commande de Cbx, et avait du pain sur la planche, ou, plus exactement, du minerai sur l'enclume. Il avait laissé Matou avec les enfants, non sans les avoir tous embrassés, et était parti en direction de la mairie. Matou lui avait fait mettre de côté plusieurs livres de minerai, et avait prévenu le garde chargé des achats que son mari devait passer le récupérer.
En arrivant sur le parvis de la mairie, Horlo salua les gardes de faction, puis entra dans le hall. Un autre garde se tenait là, debout, devant le couloir menant aux salles de travail. Le couloir était éclairé, à intervalles réguliers, par de petites torches qui jetaient un point lumineux bien appréciable.
En voyant Horlo, le garde le laissa passer. Horloger le remercia, et arriva devant le bureau de Matou. Le garde responsable des achats était en train de compulser des parchemins. En voyant Horlo, il le salua, et Horlo lui serra la main.


"Vous avez du minerai à récupérer, Messire Horloger, il me semble?"

Horloger acquiesça, et déposa la somme convenue sur la table. Le garde la recompta, puis dit:

"C'est parfait! Voici votre chargement!"

Il désigna un sac de toile, dans lesquels on pouvait voir le métal brillant.

"Si vous voulez bien signer ici, Messire..."

Horloger parapha, et remercia à nouveau le garde. Il prit le sac, le jeta sur son épaule, et, saluant les gardes en sortant, partit vers sa forge. Le temps était frais, mais au moins, la pluie avait cessé. Les chemins étaient encore boueux, et les ruelles commençaient tout juste à ne plus ressembler à des ruisseaux en crue. Horlo évita soigneusement les flaques, et, un petit moment plus tard, il entra dans sa forge, soulagé de poser le sac. Il accrocha son mantel à la patère derrière la porte, et en décrocha son tabard de cuir. Quelques instants plus tard, le feu ronflait dans la forge, projetant sa chaleur et sa lumière bienfaisantes. Horlo prit une barre de minerai, et la martela.

Plusieurs heures plus tard, une lame était ébauchée. Il convenait de laisser refroidir le métal, et, du reste, midi avait sonné depuis longtemps à l'église. Horlo vérifia que le feu de la forge mourait, puis retira son tabard, et remit son mantel. Il sortit, ferma la porte de sa forge, et se dirigea vers la maison. En chemin, il se demanda si les enfants avaient été sages, puis se mit à sourire. Ils s'entendaient vraiment bien, Mahaut et Erwan, même si la fillette aimait le taquiner. Quant à Guillaume, il était bien gentil, et de bonne composition, ne refusant jamais de manger, et peu capricieux. Horlo songea, comme souvent, que sa femme et lui avaient de la chance.
Il arriva au détour de la ruelle, qui se continuait en chemin pour arriver chez eux. A quelques toises, il lui sembla entendre les cris des enfants. Il sourit, et poussa la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matouminou

avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Age : 53
Localisation : FECAMP
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   Dim 10 Jan - 17:50

Deedee était là, bien qu'encore un peu pâle, elle semblait en forme. Erwan sauta dans ses bras tandis que Mahaut se hissait sur la pointe des pieds pour lui faire une bise.
Matou s'approcha et en fit de même, Guillaume se cacha dans son épaule. C'était sa période "je fais le timide". Elle invita Deedee à s'assoir et reposa le petit garçon dans son berceau en disant:

J'ai préparé un plein saladier de compote...tu vas en prendre un peu avec toi. Erwan adore ça!!

Elle vit l'air contrarié de Mahaut et en riant la rassura:

Il en restera bien assez pour toi, petite gourmande!!

Deedee s'excusa de ne pouvoir guère rester longtemps. Elle devait prendre son tour de garde avant la nuit.
Matou fronça les sourcils:


Tu es sur que ce n'est pas un peu prématuré? Et puis qui garde Erwan?


Deedee la rassura, la garde n'était pas éprouvante et Jason était à la maison pour s'occuper du louveteau. De plus, en reprenant ses activités, elle se sentait plus forte.
Matou hocha la tête en l'écoutant. Elle lui fit promettre de faire attention à elle. Deedee promit.
Alors que Deedee empoignait la besace de Erwan, la porte s'ouvrit et Horloger entra. Mahaut courut vers lui, très vite rejoint par Erwan :


Deedee est là, papa!! elle est venue chercher le n...Erwan....

Matou vit son mari sourire, puis faire une grosse bise aux deux enfants. Il s'approcha de Deedee et lui fit aussi la bise, enfin il embrassa tendrement Matou qui lui rendit son baiser avec autant de tendresse.

Bonjour mon chéri, Deedee allait partir...puis s'adressant à la jeune femme, elle poursuivit:

-Erwan va...elle retint un sanglot...nous manquer, tu sais...c'est qu'il est drôlement attachant, ton louveteau...

Elle se serra contre son mari qui lui passa le bras autour de la taille. Mahaut se planta devant Deedee et lui dit:

Bon...il a pas toujours été sage...mais on veut bien le reprendre de temps en temps....


Mahaut avait le chic pour détendre l'atmosphère, ils se mirent à rire et les accompagnèrent jusqu'à la barrière qui donnait sur le chemin. Ils se dirent au revoir. Matou serra contre elle son petit filleul:

Sois sage avec ta manou et ton panou...et reviens vite nous voir...

Mahaut s'approcha du garçonnet et lui tendit une boite:

Tiens...c'est mes plus beaux escargots...tu vas voir, ils bavent beaucoup, ça fait de jolis traces par terre...et puis....

Elle ne put continuer, et éclata en sanglot. Matou la serra contre elle. Deedee prit Erwan par la main, et s'éloigna rapidement. Matou les regarda et fit une prière silencieuse à Aristote, lui demandant de les protéger.
Ils rentrèrent tous dans la maison. Nul n'avait envie de parler, chacun se forçant à s'occuper à une tâche. Seul Guillaume, ne comprenant pas la tristesse de sa soeur et de ses parents, gazouillait dans son berceau.
Matou prit Mahaut dans ses bras:


Il reviendra jouer avec toi et on ira le voir aussi, tu sais....


Mahaut hocha la tête en reniflant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan   

Revenir en haut Aller en bas
 
un copain pour Mahaut, séjour d'Erwan
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Un étalon pour moi ? Il n'existe pas !!
» niklaus - nous sommes tous nés pour mourir un jour, surtout vous...
» Un nouveau lieu pour un nouveau jour.
» Server down pour mise à jour
» pour que ce jour compte, rendez-vous sous l'horloge (au titanic)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville de Fécamp :: Les Maisons des Habitants :: Chez Matou, Horloger et Mahaut-
Sauter vers: