Ville de Fécamp

Ville du Domaine Royal Normand
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le moulin de Matou

Aller en bas 
AuteurMessage
matouminou

avatar

Féminin Nombre de messages : 793
Age : 54
Localisation : FECAMP
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Le moulin de Matou   Lun 7 Sep - 21:39

En ce levant ce matin-là, Matou avait pris une décision: fermer son moulin. Elle était bien assez occupée avec les cours qu'elle suivait et le potager dont désormais, elle s'occuperait seule. Inutile d'embaucher quand on peut faire le travail soi-même. Elle avait aussi décidé d'aller une à deux fois par semaine à la pêche. Ainsi, elle aurait du poisson et des légumes pour les repas.
Elle sortit et pour se protéger de la pluie, elle rabattit la capuche de sa cape sur ses cheveux. Le chemin le plus court pour aller jusqu'au moulin, était de couper par les champs, mais le sol boueux l'en dissuada, elle prit donc le petit chemin, à peine moins boueux. Elle se félicita d'avoir mis ses bottes. Elle marchait aussi vite que possible, et au détour d'un bosquet, elle le vit. Un léger sourire s'afficha sur ses lèvres. Elle le trouvait magnifique. Avec ses grandes ailes, il était majestueux. D'autant plus majestueux que le soleil avait chassé la pluie et que le ciel était maintenant bien dégagé.






Elle sortit la clé et ouvrit la porte. Elle entreposait des sacs de blé et de farine et ne tenait pas à ce qu'un malandrin ne les lui dérobe.

Elle regarda autour d'elle, laissant sa vue s'habituer à la pénombre. Elle alla pousser les volets de l'unique fenêtre. Une aile s'était presque immobilisée devant mais le jour éclaira quand même l'intérieur de son lieu de travail.




Elle commença à nettoyer, la grosse roue d'abord qui entrainait le mécanisme permettant aux meules de se mettre en action.



Puis, elle s'attaqua aux meules, elles-même. Elle travaillait d'arrache-pieds, c'était la seule façon d'éviter de penser à ce qu'il s'était passé ces derniers jours. Elle fit la chasse aux araignées, en se disant que c'était peine perdue, sitôt la porte refermée, le moulin redeviendrait leur fief.
Elle vérifia ensuite le réservoir en bois. Une mince pellicule de farine tapissait le fond. Elle souffla dessus. Un nuage blanc s'éleva la faisant éternuer.




Dans un coin, reposaient une vingtaine de sacs de farine, la dernière production qu'elle vendrait à Tontonvivi.



En principe, il venait toujours les chercher en milieu de semaine. Elle lui enverrait un pigeon pour lui dire où il pourrait trouver la clé. Il n'était pas nécessaire qu'elle soit présente pour la livraison. Quant aux quelques sacs de blé qui lui restait, elle les revendrait.
Tout ceci lui avait pris la matinée. Elle s'adossa au mur et s'aperçut qu'elle était en nage. Elle s'essuya le visage du revers de la manche de sa chemise et souffla.
Puis, elle se dirigea vers la porte et sans se retourner sortit. Elle ferma à clé et mit celle-ci sous une grosse pierre.
Elle n'eut pas le coeur de regarder encore une fois son moulin. Un jour, elle l'ouvrirait de nouveau, elle le savait.



merci à LJD Horloger pour les photos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le moulin de Matou
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Panique des mages du Kirin Tor au Moulin de l'Ambre.
» Description du Moulin Rouge
» Déscription, vérité et spécialités du Moulin rose
» Sans le pain au lait, on se rabat sur un gros matou [ PV. Kagami Taiga ]
» LE JEU DU MOULIN (LA MERELLE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville de Fécamp :: Les Maisons des Habitants :: Chez Matou, Horloger et Mahaut-
Sauter vers: